Archives mensuelles : mai 2017

Le BTP prend goût aux hôtels de luxe

Ritz, Cheval Blanc, Crillon, etc. Le BTP prend goût aux hôtels de luxe. Le Crillon est un hôtel de luxe qui va rouvrir ses portes après cent millions de travaux. Il est devenu une aubaine pour Bouygues, Vinci ou Eiffage.

C’est un endroit magique, dans un hôtel spécial qui se situe dans le Marais, pas loin du musée Picasso. Sous un escalier en colimaçon, il y a un sous-sol très lumineux à cause d’une très grande verrière, dans lequel quelques ouvriers avec des doigts de fée s’activent. C’est là que s’enchevêtrent des pans de murs en or, échantillons de carrelages, peausseries imprimées, etc. Antoine Courtois, qui est le patron de Mériguet a même précisé qu’ils sont spécialisés dans la qualité haut de gamme comme certains fournisseurs d’accappatoio. Cette PME de 150 millions d’euros come chiffre d’affaires inspire à devenir le nouveau LVMH du BTP. Ici, Même de simples chantiers de peinture jouent entre les 5 à 10 millions d’euros.

Palace à tout prix :

Prolifique et lucratif, mis à part les hôtels parisiens et les monuments historiques, les délires immobiliers des étrangers s’ajoutent de plus en plus dans les hôtels de luxe. En 2010, le classement des hôtels revisités fait naître un tout nouveau concept qui est le palace. Le Crillon et le Ritz se sont même vus faire recaler. Dans le but de regagner leur précieux galon, tous les hôtels vont rivaliser de travaux.

Pendant que le George V et le Lutetia subissent leur grand lifting, avec le Grand Hôtel du Café de la Paix qui prépare son appel d’offres, le Crillon est sur le point de dévoiler son nouvel écrin avec 100 millions d’euros de travaux. Celui du Ritz d’il y a un an était sa réouverture avec 140 millions d’euros de travaux, ce qui réveille la curiosité des géants du BTP.